Billet 10 – Quels sont les défis de mon évaluation dans les médias sociaux?

Dans ce billet je vais vous présentez la situation particulière de mon entreprise, ce que je tente d’évaluer dans les médias sociaux, quels sont les défis et les succès et comment je pourrais améliorer mes stratégies d’évaluation?

Encore une fois l’entreprise pour laquelle je travaille ne possède pas une très grande présence sociale, nous évoluons dans un marché B2B et mon patron n’est pas très facile à convaincre. Par contre, après six mois de débats avec le fil du fondateur de l’entreprise où je travaille nous avons fini par avoir une page entreprise LinkedIn qui est en ligne depuis seulement 2 semaines et qui possède un nombre faramineux de 5 abonnés, dont un qui semble très louche, soit je m’accorde le droit d’affirmer que ce cinquième abonné qui n’a aucun contact, aucune photo et une très courte description est surement un compétiteur, que je devrais supprimer sous peu, lorsque j’aurais un peu plus d’abonnés. Sois vous pouvez comprendre que les questions que je me pose en ce moment sont comment je vais faire pour promouvoir cette page assis dans mon bureau, puisque mon boss croit que sur LinkedIn nous ne devrions avoir seulement que des futurs nouveaux clients qui nous suivent et que ce n’est vraiment pas une bonne affaire de faire la promotion de cette page auprès de nos clients actuels (sois on ne peut pas faire la promotion de notre page dans nos signatures de courriels, sur nos cartes d’affaires, en envoyant un courriel à tous nos clients actuels, en investissant le moins d’argent possible et etc…). Sois je crois être confrontés déjà à un défi que plusieurs travailleurs des médias sociaux vivent, la méconnaissance de ses supérieurs envers une utilisation adéquate et optimale des médias sociaux qui peut résulter en des demandes irréalistes, à son gestionnaire des médias sociaux, soit en exemple créer une communauté sans se donner les outils pour arriver à créer sa communauté…

Un autre problématique auquel je crois que je serai confrontée avec le temps, et soit avec une utilisation plus grande des médias sociaux sera de choisir les bons outils pour m’aider à évaluer les résultats des activités que j’effectue dans les médias sociaux.  Actuellement, je dois vous avouer douter de la fiabilité de plusieurs outils qui sont offerts présentement sur le marché, sois l’un des problèmes que je constate est le large choix d’outils payants et gratuits, qui nous permettent d’évaluer notre présence sociale qui n’offrent pas toujours un service optimal. Sois l’un à des caractéristiques que l’autre ne possède pas et la solution sera de posséder plusieurs outils pour nous permettre d’arriver à des conclusions précises. La problématique de devoir se procurer plusieurs outils pour nous aider dans notre analyse est tout d’abord celle du coût, ce n’est plus 60$ par mois, mais un 20$/mois pour l’un, un 100$/mois pour l’autre pour en arriver à des coûts faramineux à chaque mois! Ce qui amène à se poser la question les médias sociaux sont-ils accessibles à tous ?

Aussi, un autre aspect que je crois qu’un analyste doit être confronté est la fiabilité des données qui sont fournis par ces logiciels. En exemple, Social Mention est une compagnie qui me fut référé par trois professeurs différents, de deux différentes écoles, lorsque je cherche une petite compagnie dans Social Mention qui possède quand même une bonne présence social (en exemple le restaurant Chambar avec plus de 4000 abonnés dans son compte Twitter, un restaurant qui attribut sa réussite en partie à sa présence sociale sur Twitter), je suis incapable de trouver de l’information sur l’entreprise et ce n’est pas la première fois que je vis cette problématique…Je me suis rendue compte que cette outils donne un aperçu, qui selon moi n’est pas vraiment fiable, sur la présence 2.0 de l’entreprise. Ce qui m’amène à me poser comme question, comment pouvons-nous nous assurer que les données qui nous sont fournis sont vraiment fiables? En utilisant plusieurs outils et en comparant les données reçues d’outils à l’autre pour s’assurer d’une constante dans nos données ? Il est beau de dire qu’on peut s’assurer d’obtenir des données véridiques en utilisant plusieurs outils, mais encore une fois nous sommes confrontés à une problématique de coûts et comment convaincre son patron d’investir dans ces outils ?

Pour conclure, il est vrai que l’industrie des nouveaux médias est une nouvelle industrie que nous découvrons depuis peu, il est aussi vrai que cette industrie possède un grand potentiel et il est encore plus vrai qu’un des plus grand obstacle est la haute direction qui ne comprend l’importance de devoir tester et tester et encore tester pour arriver à avancer dans ce nouveau monde!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s